Communauté de paroisses Sainte Barbe du Warndt
A propos de nous
EAP
Conseil de Fabrique
Lecteurs
MERLEBACH
BETTING
FREYMING
HOCHWALD
STE-FONTAINE
Sacrements
Baptême
Communion
Confirmation
Réconciliation
Mariage
Ordre
Onction
Secours catholique
MCC
SCJ
Priere et vie
Aumonerie prisons
CCFD
SEM
Galerie-2008
Galerie-2009
Galerie-2010
Galerie-2011
Galerie-2012
Galerie-2013
Galerie-2014
Galerie-2015
Galerie-2016
Téléchargement
Liens

Page actuelle : Accueil -> Paroisses -> MERLEBACH - lire la suite


    La pose de la première pierre fut effectuée le 11 novembre 1924 par Mgr. PELT, évêque de Metz en présence de l’abbé Alexis HEYSER, curé de la paroisse et de Monsieur Nicolas COLSON, maire de Merlebach.


  L'architecte M GRESSER, de Forbach, a conçu cette vaste église dans le style néobaroque. Si les gros œuvres furent terminés en 1926, plusieurs installations complémentaires se sont succédé depuis. En 1930, les frères OTT de Strasbourg réalisèrent les 14 stations. En 1948, les quatre nouvelles cloches, fondues par la société PACCARD d'Annecy, créèrent l'événement dans la ville. Cet événement fut le poids, puisque Ste Barbe pèse 2 400 kg, Ste Marie 1 500 kg, St Joseph 1650 kg et Ste Thérèse 650 kg.


  Entre 1957 et 1960, l’édifice fut rehaussé par la mise en place des verrières, exécutées par l'atelier BOHL et SCHERRER d'après les cartons d'Arthur SCHOULER de Saint-Avold. L'autel de l'église fut installé au début des années 1960. Tous ces travaux se sont déroulés dans de bonnes conditions.


  En revanche, la mise en place de l'orgue a suscité quelques querelles de clocher. Le transfert de l'instrument de la chapelle vers la nouvelle église a été contesté. Le maire protesta, estimant que l'installation de l'orgue dans le nouvel édifice s'était faite contre l'avis de la municipalité et en dépit d'une convention signée au moment d'entreprendre la construction de la nouvelle église.


  L'évêque demanda au curé dans un premier temps de faire rétablir l'instrument à son emplacement initial. Après de multiples rebondissements, cette affaire s'arrangea. À la demande de la « Commission du conseil de la vieille église», le conseil de fabrique s'engagea à placer, en compensation un harmonium dans l'ancien édifice. L'orgue de Merlebach remplacé à la fin des années 1960 est à bout de souffle et la paroisse, qui en 1987/88 songeait à un remplacement par un orgue plus modeste mais de conception traditionnelle, fut plutôt séduite en 1994, par les performances des instruments électroniques, ce projet a été concrétisé en 1997.

  Le plan initialement élaboré présentait une église en croix ayant deux tours comme façade et un petit campanile au niveau du transept arrière. Comme à cette époque l'église de Freyming n'a pas encore vu le jour, ce plan semblait avoir un avenir prometteur.


  Le projet définitif sera approuvé le 13 juin 1923 à Forbach, mais le plan d'origine sera modifié. L'architecte de Mayence sera d'ailleurs remplacé par M. GRESSER, architecte de Forbach. Si les plans se précisent, il faut remarquer qu'au fur et à mesure, la future église de Merlebach va acquérir de plus en plus de similitudes avec la nouvelle église de Freyming.


  Il semble que ceci s'explique pour des raisons d'ordre économique. Un clocher revient moins cher que deux tours, mais il faudra adopter le plan de la façade ... Freyming servira alors sans doute de modèle.

  Dès 1910, il y eut des tractations entre la commune et l'architecte, le Professeur Ludwig BECKER, ainsi que son collaborateur Anton FALKOWSKI de Mayence.

L'édifice

Paroisse Notre Dame de la Nativité

MERLEBACH