Communauté de paroisses Sainte Barbe du Warndt
A propos de nous
EAP
Conseil de Fabrique
Lecteurs
MERLEBACH
BETTING
FREYMING
HOCHWALD
STE-FONTAINE
Sacrements
Baptême
Communion
Confirmation
Réconciliation
Mariage
Ordre
Onction
Secours catholique
MCC
SCJ
Priere et vie
Aumonerie prisons
CCFD
SEM
Galerie-2008
Galerie-2009
Galerie-2010
Galerie-2011
Galerie-2012
Galerie-2013
Galerie-2014
Galerie-2015
Galerie-2016
Téléchargement
Liens

Page actuelle : Accueil -> Paroisses -> FREYMING -> lire la suite

  En 1602 le village de Freyming ou Frey Mengen voit le jour. Son fondateur Pierre-Ernest de CREHANGE fait inscrire le libre choix du culte des futurs habitants dans la charte de fondation du village. La première église catholique est érigée vers 1610. Agrandie plusieurs fois au fil des siècles, elle n’est plus en mesure d’accueillir les nombreux fidèles au début du XXe siècle. Cette première église était située sur l’emplacement actuellement baptisé « Square Saint-Maurice », il n'en subsiste plus que le choeur qui sert actuellement d'ossuaire.


  La population ayant augmenté de façon considérable avec l’exploitation de la houille, un nouvel édifice comprenant 800 places assises est construit non loin de là, caractérisé par sa salle unique, ses décors dits néobaroques et ses dimensions impressionnants : 56m de long, 21.5m de large, 16m sous la voûte et son clocher qui culmine à 52 m.


  La première pierre de cette nouvelle église Saint-Maurice est posée en été 1911 par Monseigneur PELT, vicaire général. L'abbé WILHELM, nommé à la tête de la paroisse en 1905, a été le véritable moteur dans cette gigantesque entreprise.

L'édifice

  Le saint Patron de l’église est saint Maurice (décurion de l’armée romaine, il refusa avec sa légion de participer à l’extermination de chrétiens, pour avoir désobéi à son ordre, l’empereur Maximien le fit exécuter avec sa légion). Un pélerinage à sainte Brigitte (protectrice du bétail et du monde rural) y est instauré dès le XVIIIème siécle.


  Les plans de l’église sont l’œuvre de l’architecte Edmond GRESSER de Forbach qui s’est inspiré du renouveau architectural à tendance baroque des églises du sud de l’Allemagne. L'emploi tardif de ce style architectural exubérant fait qu'on le qualifie de néobaroque.


  La réalisation du chantier est confiée à la société Georges MULLER de Forbach. Le gros œuvre est terminé à la fin de l’année 1912. Pas moins de quarante tailleurs de pierre sont employés sur le site pour façonner les pierres et décors extérieurs.

 

  A l'intérieur de l’église, c’est la multitude des décors en stuc et des dorures qui frappent le visiteur. Ils ont été réalisés par le stucateur Paul GEISSLER. L'ensemble n'est que trompte-l'oeil (faux marbres) . On y trouve aussi profusion de têtes d’angelots, de feuilles d’acanthe, d’éléments floraux et végétaux en relief. Les grands médaillons de la voûte sont agrémentés de coquillages argentés et présentent des mouvements concaves et convexes. D’immenses statues suplombent le choeur. A cela s'ajoutent blasons, fresques murales et bas-reliefs. On notera aussi les chef-d’œuvre de boiserie sculptée : maître-autel, nouvel autel, autels latéraux, chancel, chaire, confessionnaux et bancs.


  Fait surprenant, le triangle renfermant l’œil de Dieu apparaît quatre fois dans l’église, certains y voient un symbole maçonnique, d’autres mettent en avant la trilogie divine.


  Les vitraux, commandés par l’abbé WILHELM, auprès de l’entreprise ZETTLER de Munich présentent des tableaux de l’ancien et du nouveau testament que les jeux de lumière font resplendir de toute leur beauté.


  L’église est bénite le quatrième dimanche de l’Avent de l’année 1913 par l’Archiprêtre de Saint-Avold Mgr DICOP, alors que les travaux ne sont pas entièrement terminés.


  La consécration de l’église est prévue en 1914 mais ne pourra avoir lieu à cause de la guerre. C’est donc le 24 septembre 1920 que Monseigneur PELT, évêque de Metz, la consacre à l’occasion de la fête patronale et en profite pour souligner sa magnificence.

Vous trouverez ce texte et des compléments d'informations dans :


LES EGLISES SAINT-MAURICE de Freyming et

LE PELERINAGE A SAINTE BRIGITTE


Auteur : Vérène BOTZ

Collection : HISTOIRE ET PATRIMOINE entre Merle et Rosselle

  L’orgue actuel a été réalisé en 1930 par le facteur d’orgue Frédéric HAERPFER de Boulay, il remplace celui qui a été transféré de l'ancienne église.

Ecouter l'orgue

   Les cloches actuelles, bénites le 15 octobre 1950, ont été réalisées par la fonderie PACARD d’Annecy et pèsent 5000 kg au total. Elles ont été baptisées à l'identique des anciennes : Sainte-Barbe (la), Sainte-Brigitte (sol), Immaculée Conception (mi) et Saint-Maurice (do). Ces cloches remplacent celles d’origine, réalisées par la fonderie CAUSSARD de Colmar, bénites le 22 mars 1914, dont 3 furent confisquées par les nazis en 1944.

  Il fit ses études au conservatoire de Metz où il obtint six premiers prix et deux premiers prix supérieurs interrégionaux à l'unanimité en piano dans la classe de M. Krier et en orgue dans la classe de P. Gazin. Il se perfectionna ensuite dans la classe de Marie-Claire Alain où il obtint le grand prix de virtuosité. Il est professeur au conservatoire de Metz et se produit souvant en concert en France et à l'étranger. Il est organiste titulaire de l'orgue de l'église Saint Maurice de Freyming et de l'orgue Cavaillé-Coll de Notre Dame de Metz et a enregistré de nombreux CD. voir la discographie

Philippe Delacour

  L'édifice dispose également d'un orgue de choeur, dont le buffet a été restauré par Bernard Adam et Gilbert Mercier.  On sait peu de choses de cet instrument qui contient des éléments des XVIII,  XIX et XX ème siècle.

  Le grand orgue se trouve en tribune. Il fut construit en 1930 par Frédéric Haepfer. Il dispose d'un superbe buffet polychrome. Sa dernière grande restauration remonte à 1986, elle fut réalisée par Michel Gaillard de la manufacture Aubertin. D'autres travaux ont été réalisés en 1999 et 2004. L'église accueille de nombreux concerts, avec des organistes de toutes nationalités. C'est dans cette église que se tient le concours international d'orgue de Lorraine.

Les orgues de l'église Saint Maurice de Freyming

Fermer la fenêtre

Vous entendez :

Louis Vierne 1870-1937

Messe pour deux orgues

Kyrie 5'47

Paroisse Saint Maurice

FREYMING